*** VACANCES *** Le Grenier Séléné est fermé du 17/07/2021 au 2/08/2021. Il n'y aura pas d'expédition avant notre retour. A bientôt.



Histoire de pierres : la cornaline

Publié par Celine LEVY le

La cornaline est une pierre fascinante à tout point de vue. Sa couleur et les vertus qui lui sont attribuées ont fait d’elle une pierre utilisée par les reines et les rois ainsi que les hommes de pouvoir depuis au moins l’antiquité. Elle a inspiré les artistes et les écrivains de tous temps que ce soit dans l’art de la glyptique (gravure sur pierre), les descriptions naturalistes (Pline l’Ancien) ou la littérature (Georges Sand).
Qu’est-ce-que la cornaline ? Quelle est son histoire ? Quelles traditions y sont rattachées ? Quelles sont ses vertus ?
Suivez le guide …
***

 1. Qu’est-ce-que la cornaline ?

 
Cornaline de Madagascar - Musée du Quai Branly
 
Née dans les cavités des roches volcaniques, la cornaline se forme à basse température. Elle appartient au groupe des quartz microcristallins et à la grande famille des calcédoines, plus particulièrement des agates. Composée de dioxyde de silicium (SiO2), sa dureté se situe entre 6.5 et 7.
*
Les gisements de cornaline se situent majoritairement au Brésil, en Inde, à Madagascar, en Uruguay, au Pérou, aux Etats-Unis, au Mali et en Roumanie. Les plus réputées de ces pierres proviennent d’Inde, plus particulièrement de la région de Pune. 
*
Ses couleurs varient du rose-orangé clair au rouge foncé en passant par le orange. C’est une pierre qui peut être translucide ou opaque avec un éclat mat. Elle doit sa couleur à la présence de fer. Ces couleurs peuvent être renforcées par des traitements thermiques (chauffage ou exposition au soleil). Il ne faut pas la confondre avec la Sardoine, généralement proche du rouge brun peu translucide et les agates teintées ou traitées (reconnaissables aux veinages encore visible).
*
L’un des mystères autour de la cornaline est l’origine de son nom.  Elle tient assurément son nom de sa couleur. Plusieurs explications sont avancées. Le mot « cornaline » viendrait du nom du latin caro/carnis qui signifie « chair » ou cornum qui désigne la cerise. Pline l’Ancien quant à lui, l’appelait Sard en référence à la ville d’Asie Mineure Sardes ou au nom persan sered qui signifie « rouge-jaunâtre ». 
 ***

2. Histoire et symbolique de la cornaline

  Les premières traces de cornaline ont été découvertes dans la région indo-pakistanaise de Mehrgarh. Elle remonte au néolithique au 7e millénaire avant notre ère. Jusqu’au 5e millénaire, la cornaline était utilisée sous forme de rondelles ou de petits anneaux perforés pouvant être utilisés en bijoux. 

*
 Dans l’ancienne région de Mésopotamie, des fouilles archéologiques ont mis à jour la tombe de Puabi, reine d’Ur (situé en actuel Irak) au IIIe millénaire. Parmi toutes les richesses que contenait cette tombe, se trouvaient des bijoux en lapis-lazuli, en cornaline et en or. 
 Restitution d’une partie des bijoux de Puabi (©https://ane.hypotheses.org/6808)
 *
L’Egypte antique regorge de témoignages de l’utilisation de la cornaline. La pierre est liée à la déesse Isis et accompagnait les morts dans leur passage dans l’au-delà. Des éléments du Livre des morts, se retrouvent gravés sur des amulettes en cornaline, comme l’amulette-scarabée faisant référence au dieu Khépri (dieu des transformations solaires). En raison de sa couleur, la cornaline était d’ailleurs associée au levé et au coucher du soleil. La cornaline jouait un rôle protecteur. Elle se retrouvait sur les coiffes et les plaques pectorales des pharaons. Elle était souvent associée à d’autres pierres comme le lapis-lazuli ou encore l’émeraude. La cornaline était également utilisée pour ses prétendues vertus médicinales. Elle était aussi portée par les architectes pour indiquer leur rang social.
 
 Pectoral Toutankamon - Grenier Séléné Pectoral de Toutankamon
Pectoral de Toutankamon. (© https://unelimonadeatombouctou.fr)
*
En Crète, vers 2000 avant JC, dans le palais de Cnossos, les minoens utilisaient la cornaline dans l’art de la glyptique. Cet art perdura dans le monde gréco-romain. Il reste ainsi de nombreux témoignages de sceaux. Les bijoux en cornaline sont également nombreux, notamment des bagues gravées d’animaux sauvages, de divinités ou d’empereurs romains. Les romains associaient la cornaline à l’or ou à l’argent pour rehausser sa couleur.
Collection CAMPANA - collier étrusque - Grenier Séléné
 Collier étrusque (période pré-romaine) en or et scarabées en cornaline, collection Campana, Musée du Louvre, ©Musée du Louvre/RMN.
*
La cornaline était un symbole de courage. Elle était portée par les généraux sur les champs de bataille. On raconte que Napoléon portait des cornalines.  
Au XVIIe siècle, le commerce des pierres prend de l’ampleur. Certaines pierres deviennent moins rares. C’est le cas de la cornaline dont l’emploi se popularise en Occident, et plus particulièrement dans le domaine des arts décoratifs et de la bijouterie. Le XIXe siècle et le début du XXe siècle foisonnent d’objets décoratifs, de bijoux et de camées en cornaline.
Diadème de Joséphine. Cornaline
Diadème de cornaline de Joséphine, offert par Caroline Murat en 1808  ©V&A Museum, Londres.
 Peigne, début du XIXe siècle, FranceOr, cornaline, perles, écaille, émail© MAD / photo : Jean Tholance
Peigne du début du XIXe siècle de France en or, cornaline, perles, écailles et émail. Musée des Arts Décoratifs © MAD. Photo : Jean Tholance
Georges Lemaire, A la source, cornaline, Musée d'Orsay
Georges Lemaire, A la source, 1904. Camée sur cornaline à deux couches. Musée d'Orsay, Paris, France © photo musée d'Orsay / rmn
*
 De nos jours, en Occident, la cornaline est tombée un peu en désuétude dans le domaine de la bijouterie traditionnelle. Elle est en revanche convoitée pour les vertus qu’on lui porte dans le domaine des médecines douces.
***

 3. La cornaline dans la tradition et les religions

Pour les Bouddhistes, c’est une pierre protectrice.
*
Le sceau de Mahomet était en cornaline et en argent. Pierre porte-bonheur, on attribue à Mahomet cette phrase : « Celui qui porte en bague un sceau en cornaline ne cesse pas d’être dans la bénédiction et le bonheur ». Dans la tradition arabe, la bague a comme vertu de stopper les saignements. Elle a également été portée en bijoux par des hommes de pouvoir.
Cachet ovale en intaille sur cornaline avec inscription en arabe 'lioun', 1ere moitié du XIXe siècle, Algérie, Chantilly, musée Condé
Cachet ovale en intaille sur cornaline avec inscription en arabe 'lioun', première moitié du XIXe siècle, Algérie. © Musée Condé - Chantilly.
*
La Bible contient des références à cette pierre. Dans l’Exode (28:15-30), la cornaline est l’une des pierres présente sur le blason d’Arron. Elle est également mentionnée dans l’Apocalypse (21 :19) comme étant l’un des 12 joyaux ayant servi à la fondation de la ville de Jérusalem. Les hébreux considéraient cette pierre comme une protection contre la peste. La cornaline se retrouve dans de nombreux objets liturgiques catholiques.
Le Livre d'Heures de François Ier
Le Livre d'Heures de François Ier (1532 -1538). © Musée du Louvre, Paris. Sa couverture et son dos de couverture présentent deux intailles (camées en négatif) de cornaline de grande dimension. 
*
Les alchimistes considéraient la cornaline comme une pierre chaude. Cette dernière activait les propriétés des autres pierres. En franc-maçonnerie, la cornaline active la matière morte.
*
En astrologie, elle est associée aux signes du bélier et du taureau.
***

 4. Les vertus utilisées en lithothérapie

Courage – Calme – Fécondité
*
Les vertus données ici sont à titre indicatif. La lithothérapie ne doit en aucun cas remplacer un avis ou un traitement médical.
*
De par sa couleur, elle est principalement rattachée au Chakra Sacré (C2). Elle est liée au cycle féminin et à la fécondité. Sur le Chakra du plexus solaire (C3) elle apaise les colères et les jalousies.
Elle apporte de l’énergie et du courage. Elle donne confiance aux timides et encourage la prise de parole. Elle aide à lutter contre la dépression.
La cornaline stimule la mémoire, la créativité et la méditation. Elle éloigne la peur de la mort.
Cette pierre protège la maison.
D’un point de vue physique, cette pierre est liée au sang et plus généralement à la purification des liquides corporels.
Bracelet CHicago - cornaline et verre - Grenier Séléné
Bracelet Chicago - Cornaline et perles en verre - Grenier Séléné
***
 
En conclusion, cette pierre qui a traversé les âges, a été, et reste, attachée à de nombreuses traditions. Pour les amoureux de la Cornaline, je vous conseille la lecture de la nouvelle Le Marteau Rouge, écrite par Georges Sand en 1906.

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés