Le dodo : une tragique découverte

Publié par Celine LEVY le

Animal endémique de l’ile Maurice, le dodo ou dronte (Raphus cucullatus), est devenu à la fois le symbole de l’île et celui de l’extinction animale. L’oiseau serait apparu il y a environ 4 millions d’années mais il n’a fallu qu’environ un siècle pour l’exterminer.
Découvrez l’histoire de ce fascinant oiseau, lointain cousin de nos pigeons modernes.
***

1. La  découverte du dodo

dodo - une tragique histoire - Grenier Séléné BLOG
Description du dodo de 1602 par Joris Joostensz Laerle.
 
Aux alentours de 1505-1507, les portugais arrivent dans l’archipel des Mascareignes, dans l’Océan Indien, où se trouve l’actuelle Ile Maurice. Ils font de l’archipel un comptoir commercial pour la route des épices. Il n’y a cependant aucun récit mentionnant notre drôle d’oiseau.
La première description, qui nous soit parvenue, est l’œuvre du Néerlandais Wybrand van Warwijck en 1598.
Un spécimen est ramené en Angleterre en 1638 pour y être étudié. A sa mort, il entra dans un musée. Puis, en raison des mauvaises conditions de conservation, sa peau, seul vestige de l’animal, fut détruite en 1755.
***

2.Les caractéristiques du dodo

dodo - museum d'histoire naturelle - Histoire du dodo - Grenier Séléné - BLOG
Reconstitution moderne du Museum d’Histoire Naturelle de Paris.
Le dodo ou le dronte, est un oiseau imposant. Mesurant environ 1 mètre et pesant environ 20 kg, il est perçu comme oiseau gros et pataud. Son plumage est (en fonction des sources) blanc, gris ou bleu-gris, avec des ailes atrophiées jaunes ou blanches. Il possède des pattes jaunes et courtes se terminant par 4 doigts aux griffes noires.  Son bec recourbé mesurait environ 20 cm.
 
Buffon, dans son Histoire naturelle de 1749, le décrit ainsi : « Représentez-vous un corps massif et presque cubique, à peine soutenu sur deux piliers très gros et très courts, surmonté d’une tête si extraordinaire qu’on la prendrait pour la fantaisie d’un peintre de grotesques; »
Buffon - Dodo - Grenier Séléné - BLOG
Les dodos nichaient par terre dans des nids réalisés en feuilles de palmier. Ils ne pondaient qu’un seul œuf à la fois que les parents couvaient à tour de rôle. Les petits étaient assez peu protégés car le dodo n’avait pas de prédateur sur Lille. C’est pour cela, qu’au fil de l’évolution, ses ailes se sont atrophiées, ne lui permettant plus de voler car il n’en avait plus la nécessité.
Dodo -Reconstitution de deux dodos dont un juvénile, par Julian P. Hume, paléontologue et artiste. Grenier Séléné - BLOG
Reconstitution de deux dodos dont un juvénile, par Julian P. Hume, paléontologue et artiste. 
Ces oiseaux avaient une espérance de vie de minimum 30 ans.
Il se nourrissait de graines et de fruits, en particulier des graines de l’arbre tambalacoque, lui aussi endémique de l’île. L’oiseau s’engraissait de lui-même à la fin de la saison humide pour pouvoir survivre à la saison sèche qui suivait. Cette voracité de l’animal a été exploitée par les colons qui engraissèrent l’animal pour pouvoir ensuite les manger ou récupérer leurs graisses. La vision que nous avons d’un animal gras est surement due à cette « domestication » de l’animal que l’on gavait.
***

3. L'extinction du dodo

Dodo d'Edward, vers 1626, Roelandt Savery. Grenier Séléné- blog
Roelandt Savery, "Dodo d'Edward", peinture à l'huile sur toile, vers 1626.
Sans prédateur naturel, le dodo était devenu un oiseau non craintif. Il ne se méfiait pas des hommes. Ne volant pas et étant maladroit, il a été très facile pour ses derniers de les capturer.
Ce qui est marquant dans les écrits des néerlandais est que le dodo y est décrit comme ayant une chair ferme et mauvaise mais comestible. Il n’a pas été un plat de choix mais il était tout de même chassé et consommé par les marins qui avaient besoin de vivres en quantité. Sa graisse a été utilisée comme baume aux vertus apaisantes.
Mais ce n’est pas une consommation excessive qui mena les dodos à leur perte.
Quand les hommes arrivèrent sur l’île, ils amenèrent avec eux (volontairement ou non) d’autres espèces animales (rats, chats, chiens, cochons et macaques). Les dodos, ne pouvant pas voler, nichaient sur le sol. Les œufs ont été la cible de ces nouvelles espèces d’animaux fraîchement débarquées. Ajoutons à cela que les hommes entreprirent des campagnes de déforestation de l’île, réduisant ainsi le territoire du dodo. En 2005, de nombreux ossements de dodo ont été retrouvés. Les oiseaux semblaient avoir péris dans une crue.
C’est donc principalement un bouleversement de tout l’écosystème de l’île qui causa la fin du dodo en seulement un siècle. La date exacte de la disparition du dodo fait encore débat. Il est cependant admis que l’animal se soit éteint entre 1688 et le début du XVIIIe siècle.
***

4.Appropriations culturelles du dodo

Après sa disparition, l’animal fut considéré comme un mythe au début du XIXe siècle. Peu de personne l’étudièrent. Il a fallu attendre les découvertes et les écrits de George Clarke en 1865 pour que l’oiseau renaisse de ces cendres. La même année, Lewis Carroll publia Les Aventures d’Alice au pays de merveilles, où nous retrouvons notre dodo.
Les aventures d'Alice au pays des merveilles, Lewis Carroll. Grenier Séléné BLOG
Lewis Carroll, Les Aventures d’Alice au pays des merveilles, 1865.
L’animal est devenu un symbole de l’Ile Maurice qui l’affiche fièrement sur ses armoiries.
ile maurice - dodo - Grenier Séléné - Blog
 

La disparition du dodo a longtemps été attribuée à l’appétit de l’Homme. En réalité, l’oiseau a été la victime d’un trouble de la biodiversité engendré, effectivement, par l’Homme en réduisant son territoire et en introduisant des nouvelles espèces. L’oiseau paisible était devenu une proie facile. C’est cette histoire qui est aujourd’hui mise en lumière par les associations de défense de l’environnement dans la lutte contre l’extinction animale.
Des premiers dessins naturalistes aux artistes modernes en passant par la littérature et les dessins animés, le dodo inspire des artistes et nous inspire également.
Le dodo. Grenier Séléné, le blog. Mettez un peu de la magie du passé dans votre intérieur. Décoration, illustrations et bijoux pour un voyage dans le temps. Bring some of the magic of the past into your interior. Decoration, illustrations and jewelry for a travel through time.

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés