Les cabinets de curiosités

Publié par Celine LEVY le

De plus en plus tendance, vous pouvez trouver dans les magasins de décoration une multitude d’articles pour créer votre cabinet de curiosités. Chaque cabinet est représentatif des goûts d’une personne. Histoire, ethnographie, sciences naturelles et même sciences occultes et animaux fantastiques se côtoient dans un même espace. Chacun puise alors son inspiration où bon lui semble pour créer son univers bien à lui.
Ayant étudié l’histoire des collections au cours d’un Master, mon âme d’historienne s’emballe à l’évocation des cabinets de curiosités. Et comme j’aime partager, je vous invite à un voyage dans le temps et dans l’analyse d’une tendance bien actuelle.
***

1. Histoire des cabinets et des collections

 
A vrai dire, les cabinets de curiosités existent depuis le XVIe siècle. Leur étude s’est principalement focalisée sur le XIXe siècle et sur le début du XXe siècle.
Ces cabinets étaient des microcosmes où les Hommes ont tenté de comprendre et de faire découvrir le monde qui les entoure. A la fois décoratifs et scientifiques, ils servaient à appuyer une position sociale ou les théories de l’époque. Par exemple, les cabinets de curiosités abritaient des animaux fantastiques. Au XVIIe siècle, on considérait que les licornes existaient alors que la girafe était perçue comme un animal imaginaire. On trouvait dans ces cabinets des cornes de licorne (en réalité des dents de narval).
Ils répondaient à un besoin humain, que l’on connait tous bien, la curiosité. Selon Descartes dans ses Règles pour la direction de l’esprit (1628-1629) : « Les hommes sont poussés par une curiosité si aveugle, que souvent ils dirigent leur esprit dans des voies inconnues, sans aucun espoir fondé, mais seulement pour essayer si ce qu’ils cherchent n’y seroit pas. »
Grenier Séléné - cabinet de curiosités - blog - Clos Lucé

Cabinet de curiosité du Clos Lucé - Amboise. Photographie : Château du Clos Lucé. 


Ces cabinets étaient de véritables cavernes des merveilles composées :
  • D’objets issus des sciences naturelles (les naturalia : minéraux, végétaux, animaux),
  • D’objets créés par la main de l’Homme (artificialia), d’artefacts  historiques et ethnographiques (peintures, bijoux, arts décoratifs incluant des naturalia, instruments scientifiques (scientifica), des objets divinatoires pour la cartomancie et l’astrologie par exemple). Le XIXe siècle connait des découvertes archéologiques majeures et le « Grand Tour » amène les jeunes nantis d’Europe à voyager.
  • D’objets et animaux complètements fictifs.
Ces collections pouvaient être privées et cachées dans un meuble dédié ou au contraire fièrement exposées aux murs, prendre des pièces entières et montrer aux voyageurs l’étendue de ses secrets. C’est la naissance des premiers musées.
 
Frans Francken le Jeune, Cabinet d'art et de curiosités, 1636.  
***

2. Le cabinet de curiosités moderne

Les cabinets tels qu’ils ont existés entre le XVIe et le XIXe siècle n’existent pratiquement plus. Les collections ont été vendues, dispersées ou conservées dans les musées mais pas sous la forme de la collection originelle. Mais néanmoins, le concept n’est pas mort. Bien au contraire. Il connait un regain d’intérêt ces dernières années et se fraye une place dans nos intérieurs.
Deux styles s’affrontent et se complètent.
D’une part, les puristes adeptes de la décoration feutrée inspirée du XIXe siècle et du début du XXe siècle vont rechercher des objets d’époques aux marchés aux puces et chez les antiquaires. Ils complètent leur collection et leur mise en ambiance avec des reproductions fidèles achetées dans des magasins spécialisés.
D’autre part, les modernistes adeptes d’un style contemporain plus épuré et nature. Ceux-là préfèrent les herbiers accrochés dans des cadres dorés sans fond, des coquillages et des coraux placés dans la bibliothèque, des vieux livres, quelques objets anciens et pourquoi pas une petite collection de minéraux.
Grenier Séléné - cabinet de curiosités - BLOG

Cabinet de curiosités moderne. Photographie : www.pentreath-hall.com 

Le naturel est très tendance dans la décoration. Un retour aux sources qui s’explique par la prise de conscience face aux enjeux écologiques de notre époque. Les magasins surfent sur cette tendance pour proposer des articles adaptés et créer des cabinets de curiosités modernes. Ici on ne joue pas sur l’authenticité de l’objet mais sur le style.
Pour avoir quelque chose de tendance et d’original, vous pouvez vous tourner vers les créateurs qui usent d’ingéniosité pour nous plonger dans cette atmosphère si particulière.
 

3. Quelques lectures pour s’inspirer

L'univers Deyrolle

La maison Deyrolle est fondée en 1831 par deux passionnés d’entomologie. Au fil des décennies, elle s’est spécialisée dans la taxidermie et dans la pédagogie autour des sciences naturelles. Il s’agit d’une référence pour les collectionneurs. Aujourd’hui, Deyrolle a réédité et créé de nouvelles planches pédagogiques passionnantes et parfois fantasques. L’occasion de découvrir ou de redécouvrir cet univers particulier et de vous en inspirer.
      

    Autres livres sur les cabinets de curiosités

       
       
       
      *** 
       Collectionneurs compulsifs ou légère tendance à l’accumulation ? Cette tendance est pour vous.  Le cabinet de curiosités vous permet d’accumuler en ayant bonne conscience. Le désordre fait partie du style. Mais attention, c’est un désordre organisé. Il y a une logique là-dessous, la vôtre. Les cabinets de curiosités sont à l’image de leurs concepteurs. Alors à vous de créer votre petit « musée » personnel dans un coin de votre maison.

      0 commentaires

      Laissez un commentaire

      Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés