Portraits des dieux : Artémis, "la sauvage déesse de la Nature"

Publié par Celine LEVY le

Déesse au caractère bien trempé, on attribue à Artémis de nombreuses missions. Elle est la déesse de la chasse, de la faune sauvage mais également la protectrice des enfants et des femmes. Déesse lunaire, elle incarne le côté à la fois sauvage et sociable de la femme. Portrait d’une déesse très nature…
***

1. La naissance d'Artémis 

 Fille de Zeus et de Léto (fille de titans), elle eut une naissance un peu compliquée... Héra (femme de Zeus), folle de jalousie, interdit à Leto de mettre ses enfants au monde en refusant l’asile sur terre et sur mer à Leto.  Cette dernière trouve refuge sur l’île flottante, l’île de Delos. Après 9 jours de souffrances, Ilithye, déesse des accouchements et fille d’Hera, brave l’interdiction de sa mère de venir en aide à Léto (contre un collier d’or et d’Ambre). Artémis est la première à venir au monde, aidant ensuite sa mère à donner naissance à son frère jumeau Apollon. Cette naissance conditionne pour une grande partie la personnalité d’Artémis.
***

 2. Sa personnalité et ses attributs 

 
Diane de Versailles, copie romaine d'une sculpture originale grecque (330 avant JC), Musée du Louvre.
 *
Artémis est LA déesse de la chasse et de la faune sauvage. Elle parcourt les forêts avec sa horde d’animaux sauvages (dont des biches) et ses chiens offerts par le dieu Pan. Elle possède comme attributs principaux un arc en argent, un carquois et des flèches, tous trois forgés par les Cyclopes. Elle est également représentée sur un char tiré par cerfs. 
Elle demande à son père, Zeus, l’autorisation de rester vierge. L’histoire de sa mère Léto, l’incite à ne pas se marier et à ne pas avoir d’enfant. Entourée en permanence d’un groupe constitué de Muses, de Nymphes et de jeunes filles mortelles, Artémis exige d’elles la même chasteté. Elle est impitoyable contre les femmes qui cèdent aux tentations de l’amour. Elle est la déesse protectrice des femmes. Elle est vénérée par les Amazones.
Selon Euripide, Artémis est une belle et grande jeune femme aux boucles d’or. Au niveau du caractère, elle est l’opposée de la déesse Aphrodite (déesse de l’Amour). Leurs traits de caractère s’opposent formant une dualité présente chez chaque femme.
*

TITIEN, La Mort d'Actéon (entre 1559 et 1575) ( National Gallery de Londres)

*
Artémis a du caractère. Elle châtie tout ceux qui lui manque de respect, par exemple en les transformant en cerfs et en les donnant à manger à ses chiens.  Elle est jalouse et à un tempérament de guerrière. Elle entre en conflit avec d’autres chasseurs qu’elle considère comme ses rivaux. Ainsi, elle châtie le roi Agamemnon, pour s’être vanté d’avoir été meilleure qu'Artémis à la chasse. Artémis bloque alors sa flotte alors en route vers Troie. Elle exige le sacrifice de sa fille, Iphigénie, en réparation de son affront. Le roi accepte mais au dernier moment, Artémis sauva Iphigénie du bûcher en l’échangeant contre une biche et fit d’elle une de ses prêtresses. 
*
Représentation sur poterie d'Apollon (à gauche) et d'Artémis ( à droite) par le peintre de Briséis vers 470 avant JC (Musée du Louvre)
*
Ayant aidé la naissance de son frère Apollon, elle se fait un devoir de présider aux naissances. Elle protège les femmes enceintes et veille sur les accouchements. Mais elle est également tenue pour responsable des morts survenues en couches.  Elle est associée aux naissances des animaux et au développement de tous les êtres vivants (humains et animaux). Avec son frère Apollon, elle assure l’initiation des jeunes filles et jeunes hommes, jusqu’à leur passage dans l’âge adulte.
On lui attribue le pouvoir de lancer des épidémies mais également celui de les guérir.
*
Artémis. Grenier Séléné, le blog. Mettez un peu de la magie du passé dans votre intérieur. Décoration, illustrations et bijoux pour un voyage dans le temps. Bring some of the magic of the past into your interior. Decoration, illustrations and jewelry for a travel through time.
Représentation d'Artémis par Geoffroy Lévy pour le Grenier Séléné.
*
Elle est également représentée avec un croissant de lune sur la tête. Déesse lunaire, elle est associée à la triade composée de 3 divinités : Artémis (croissant de lune), Séléné (pleine lune) et Hécate (nouvelle lune).
 

3. Histoire du culte d'Artémis

Le culte d’Artémis est dérivé de celui de la Grande Mère asiatique et égéenne (sur les sites d’Ephèse et de Delos).  
*
Artémis d'Éphèse (Musée d’Éphèse à Vienne, Autriche)
*
 On lui offrait en sacrifice des animaux sauvages ou domestiques. Les petites filles dansaient autour de la statue d’Artémis.  Les ours jouent un rôle important dans son culte. Lors des Brauronies, au sanctuaire de Brauron (sur les hauteurs d’Athènes), des fillettes étaient habillées de robes jaune safran et conduites au temples où elles sont mise au service de la déesse pendant 5 ans. Elles étaient surnommées les oursonnes.
La plupart des dieux grecs avaient leur écho dans le monde romain. Pour Artémis, il s’agit de la déesse Diane. Le culte de Diane a été rattaché très tôt au culte d’Artémis, au Ve siècle avant JC. Le culte de Diane n’est pas attesté en Gaule avant l’époque romaine mais il est probable qu’elle est récupéré le culte d’une déesse celte Dé Ana.
Avec le temps, Séléné a été identifiée à Artémis ne formant ainsi qu'une seule divinité. L’Artémis Séléné est attachée à la lune qui est elle-même attachée aux cycles de fécondité.
*
Vitrail représentant Artémis par Géza Maroti (1875-1941) ( Musée des arts appliqués de Budapest).
*
De nos jours, le culte d’Artémis est remis au goût du jour par le paganisme et la Wicca. L’Artémis séduit par son coté à la fois lunaire et de femme insoumise et sauvage.

 

 

 

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés