Portraits des dieux : SEDNA, la sirène des glaces

Publié par Celine LEVY le

Sedna est une divinité très importante des légendes canadiennes. Elle est encore vénérée par les peuples inuits. Déesse de la mer et des créatures marines, son histoire est triste et cruelle. Découvrez ce mythe fondateur.
*

Sedna - Musée des Confluences - Lyon - Grenier Sélené

Sedna, par Billy Merkosak, Sculpture en Stéatite, Musée des Confluence (Lyon)

*
*

1. La légende de Nuliajuk

 Une belle jeune inuite, Nuliajuk, vivait avec son père, veuf, dans l’arctique. On raconte qu’elle était vaniteuse et passait son temps à contempler ses cheveux. Son père était excellent chasseur. Sa famille ne manquait de rien et elle ne souhaitait pas la quitter. Elle refusait systématiquement de se marier craignant de quitter le confort familial et estimant qu’aucun homme n’était assez bien pour elle.

*
Son père en eu assez et décida qu’elle serait mariée au prochain homme qui le lui demanderait. Le lendemain, un homme richement habillé mais laid se présenta. Il prétendait être un grand chasseur. Il demanda la main de Nuliajuk en lui promettant qu’elle ne manquerait de rien. Son père la força à partir avec cet homme.
*
Il l’emmena alors sur une ile isolée. En réalité, l’homme n’était pas celui qu’il paraissait. C’était un chaman méchant, un homme-oiseau, et piètre chasseur. La jeune fille fut malheureuse. Au bout d’un certain temps, son père entendit les lamentations de sa fille et décida d’aller la chercher pendant que le chaman était parti.
*
Alors qu’ils étaient sur le chemin du retour, le chaman découvrit que sa femme avait disparu. Il se mit en colère. En battant des ailes, il créa une tempête sur la mer où se trouvaient Nuliajuk et son père. Le kayak manqua de se renverser à plusieurs reprises. Le père de Nuliajuk, jeta alors sa fille par-dessus bord pour ne pas chavirer. Elle s’accrocha tant bien que mal à l’embarcation. Son père frappa alors sur les doigts gelés de la jeune fille qui se brisèrent. Elle tenta de remonter à bord, et cette fois, son père lui brisa les mains. Elle sombra alors dans l’océan.
 *
La légende veut que de chacun de ses doigts coupés naquit une créature marine différente. Une autre version dit que de ses doigts naquirent les poissons et de sa main les mammifères marins. Son esprit se transforma ainsi que son corps. Une queue de poisson lui poussa à la place de ses jambes. Elle devint ainsi la déesse Sedna.
 *

2. Le culte de Sedna

On lui attribue, depuis, les tempêtes marines et les résultats des chasses et des pêches. Si les flots sont déchainés, le chaman du village communique avec Sedna à l’aide d’un peigne pour l’apaiser. Si les inuits ne trouvent pas de gibier marin ou de poisson, le chaman demande à Sedna sa bienveillance.
Sedna - Mythologie -inuit - Grenier Séléné

Sedna, par Céline Do Paço (Lévy), Grenier Séléné.

***
Cette légende connait autant de variantes qu’il y a de village inuit. Son but est d’inculquer aux hommes le respect des femmes et de la mer. Dans un tout autre domaine, Sedna est également le nom donné à un corps dans l’espace, potentiellement qualifié de 10eme planète de notre système solaire.

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés