Rétro ou Vintage ?

Publié par Celine LEVY le

« Rétro » et « Vintage ». Ces deux mots se sont répandus nos vies contemporaines et plus particulièrement dans les milieux de la mode et de la décoration. Le plus souvent, ils sont utilisés de façon interchangeable, comme des synonymes. Alors vous vous demandez très certainement : quelle est la différence entre ces deux termes ? Et bien, n’est pas vintage qui veut.
***

 1. Le rétro

 Le terme « rétro » se trouve dans plusieurs mots tels que « rétrospective » ou « rétroviseur ». Il y a une notion de retour sur quelque chose. Vous pouvez le voir comme un regard sur le passé. C’est une référence à l’ancien.

En décoration et dans la mode, le « rétro » cherche à s’inspirer du passé en passant par la reproduction ou en utilisant les codes de certaines époques sur des objets ou des vêtements neufs. Le rétro est un processus visant à reproduire des ambiances inspirées du XXe siècle. J’utilise le terme « processus » et non « style » car on peut trouver plusieurs « styles » rétros. Par exemple, l’industriel, le scandinave, le bohème, et même les Geeks s’y mettent…
Cette tendance s’est fortement développée dans les années 1990 et a connu une expansion spectaculaire jusqu’à nos jours que ce soit du côté de la décoration (affiches et objets publicitaires, meubles, high-tech) ou de la mode (nœud papillon et bretelles, rouge à lèvres carmin, jean taille haute et Converses…).
 
Grenier Séléné- BLOG - Rétro ou Vintage ?
 

2. Le vintage

 Le mot « vintage » à quant à lui une étymologie assez singulière. C’est à la base un mot anglais, issu lui-même d’un terme français « vingt ans d'âge », une référence au domaine de l’œnologie. Il désignait tout simplement un vin millésimé. On retrouve donc dans le terme « vintage » des notions de rareté et d’authenticité.
 Les objets qualifiés de « vintage » sont des objets authentiques, des objets d’époques à la différence du « rétro » qui s’inspire des codes de ces époques. Le terme « vintage » apparaît, lui aussi, dans le milieu de la mode dans les années 1990 pour qualifier des vêtements anciens. Depuis, les friperies et les boutiques d’occasions se sont multipliées. Les brocantes et les marchés aux puces connaissent un vrai succès. Personnellement, j’adore aller chiner les dimanches matin. Et vous ? 

Le vintage est devenu un vrai enjeu sociétal. Certains magasins populaires, comme Emmaüs, ont maintenant des rayons et des sites internet spécialisés dans le vintage. Amoureux ou amoureuse des brocantes, ne loupez surtout pas le site Label Emmaüshttps://www.label-emmaus.co. En plus de vous faire plaisir, vous ferez une bonne action. 

Le vintage n’est pas qu’une question de mode. Au-delà des considérations esthétiques et économiques engendrées par la mode et la déco, le vintage s’inscrit dans une démarche environnementale de réutilisation des ressources déjà présentes plutôt que d’en créer des nouvelles. L’upcycling s’inscrit dans cette démarche tout en jouant sur deux tableaux : réutilisation d’objets anciens (vintage) en les détournant de leurs fonctions premières ou pour en créer un nouveau (rétro).
Grenier Séléné- BLOG - Rétro ou Vintage ?
***

3. La théorie des décennies 

Une autre approche permettrait de différencier le « rétro » du « vintage » : la classification par décennies. Ces deux termes sont ancrés dans le XXe siècle, donc au siècle dernier (oui oui, personnellement je ne suis toujours pas passée dans le XXIe…).
Pour les partisans de cette théorie, le « rétro » ferait référence à la période allant des années 1930 à 1950. Le « vintage », quant-à-lui, définirait la période allant des années 1950 à 1980. Cependant, vous pourrez lire aussi que le vintage englobe les années 1930 à 1990….
 Vous l’aurez compris, je ne suis pas partisane de ces théories beaucoup trop imprécises dans leurs définitions chronologiques. Surtout, elles ne tiennent pas compte de l’authenticité des objets. L’ancien se retrouve mélangé avec le neuf, ce qui, à mon sens, prive les objets de leur âme.
 
Grenier Séléné- BLOG - Rétro ou Vintage ?
***
En conclusion, le rétro peut se servir du vintage pour donner plus de caractère a un look ou à une déco. Le vintage est un des « outils » du processus du rétro pour créer une ambiance, un style, un look… Par exemple, mettre un fauteuil des années 1970 dans votre salon pour lui donner un côté « rétro » tout en utilisant un objet vintage.
Ce qui est amusant, c’est que les années 1990 sont maintenant qualifiées de « vintage ». A voir comment seront qualifiés nos objets revisités « rétro » par les futures générations dans 30 ou 40 ans. « Néo-rétro » peut être ?  
 

0 commentaires

Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés